Chronique | Divergente, tome 1 – Veronica Roth

–> Divergente

–> Veronica Roth

–> Paru en 2011

–> Roman dystopique

–> 440 pages

–> Tome 1 de la trilogie Divergente

–> Lu dans le cadre du challenge Personnel 2015


Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À seize ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant.
Elle est divergente.
Ce secret peut la sauver… ou la tuer.


2[1]


Hé voilà, je me suis enfin décidée à lire le premier tome de la trilogie Divergente de Veronica Roth. Non, je ne l’avais pas encore lu. Je sais, je sais, honte à moi ! Ma cousine me l’avait pourtant conseillé il y a quelques années… Mais bon, c’est fait maintenant donc ça va, hein ? Allez, on va passer à la partie qui vous intéresse maintenant : mon avis sur ce roman.

D’abord, j‘ai beaucoup aimé l’univers dans lequel évoluent les personnages. On voit que Veronica Roth a bien réfléchi à la manière dont elle allait tout mettre en place. Et c’est une réussite ! Bien sûr, on retrouve dans ce livre la base des romans dystopiques. Certains pourraient trouver cela peu original, moi, ça ne m’a pas gêné. Je me dis qu’on ne peut pas réinventer les genres à chaque fois. On peut y apporter des améliorations, mais changer les fondations du genre en lui-même est beaucoup plus difficile.

Ensuite, j’ai apprécié les personnages même si le caractère et le potentiel de certains d’entre eux n’ont pas été assez exploité selon moi. L’auteur aurait pu aller plus en profondeur et nous apporter quelques informations supplémentaires. Cependant, suivre l’évolution de Béatrice est une chose qui m’a vraiment plu. On découvre, en même temps qu’elle, ce dont elle est capable, les bonnes choses comme les mauvaises.

Enfin, j’ai aimé l’histoire en elle-même. Malheureusement, j’ai trouvé que la plume de l’auteur n’était pas à la hauteur. Elle n’écrit pas mal, loin de là ! Son écriture est même fluide et ces phrases bien construites, mais il m’a manqué quelque chose. Pour moi, la manière dont elle écrit ne colle pas assez bien à l’univers qu’elle a créé dans ce roman. C’est, toutefois, un simple détail dont j’ai vite fais abstraction

En conclusion, bien que Veronica Roth ne sois pas l’un de mes auteurs préférés, elle a su écrire un roman intéressant qui n’aura sans doute aucun mal à vous conquérir. Divergente mérite sa réputation.

« Je crois aux actes de courage ordinaire, au courage
qui pousse une personne à prendre la défense d’une autre. »

Monica

Publicités

9 réflexions sur “Chronique | Divergente, tome 1 – Veronica Roth

  1. La saga Divergente est vraiment un coup de coeur pour moi *-* Encore hier soir je regardé Insurgent! Je trouve que les films sont super aussi, c’est l’une des seules saga ou les différences des films avec les livres ne me dérangent pas! 🙂

    J'aime

  2. J’aime beaucoup les petits dessins qui donnent la note 🙂 sinon il y a quand même pas mal de gens qui n’ont pas lu le donc ce n’est pas une honte de ne pas l’ lu 🙂 et moi aussi j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose dans l’écriture !

    Aimé par 1 personne

Laissez votre avis ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s