Chronique | L’étrange cas du Dr Jeckyll de M. Hyde – Robert Louis Stevenson

L’étrange cas du Dr Jeckyll et de M. Hyde,de son titre original Strange case of Dr Jeckyll and Mr Hyde, est une nouvelle d’environ 140 pages. Publiée en 1886, cette nouvelle est un classique incontournable. Son auteur, Robert Louis Stevenson, a également écrit le fameux roman d’aventure L’île au trésor. Ces deux œuvres ont d’ailleurs été adapté plusieurs fois au cinéma.

« Un monstre rôde dans les brumes victoriennes de Londres.Il a piétiné une fillette, tué un député et boxé une marchande d’allumettes. C’est un petit homme difforme et mal habillé, qui inspire à tous ceux qui l’ont vu des sentiments mêlés de répulsion, de crainte et de haine. À quoi ressemble-t-il ? Pourquoi les témoins oculaires de ses méfaits sont-ils incapables de décrire Mr Hyde ? Pourquoi Mr Utterson, le notaire du Dr Jekyll, est-il hanté par le testament de son client, au point de faire des cauchemars ? Pourquoi se lance-t-il sur la piste de Hyde, dans une partie de cache-cache funeste aux dimensions d’une ville labyrinthe ? Quel lien, en définitive, unit Dr Jekyll à Mr Hyde ? »

Tout d’abord, je dirais que ce récit a été victime de son succès. En effet, ce livre est aujourd’hui considéré comme un classique et sa fin a depuis longtemps été éventée. Sans même l’avoir lu, la plupart des personnes connaissent le dénouement de l’histoire. Ce point peut repousser certains lecteurs. C’était mon cas. Je me disais que ce serait une perte de temps que de lire cette nouvelle, que je m’ennuierais. Et bien, je me trompais ! Le suspens était au rendez-vous et j’ai eu un coup de cœur. Je n’imagine même pas ce que cela aurait été si je m’étais plongée dans l’histoire sans rien savoir d’elle.

Ensuite, j’ai adoré l’atmosphère de cette nouvelle. Elle était sombre et pleine de mystère. Chaque page était empreinte de doute. J’ai été tenue en haleine tout au long du récit. Les passages de descriptions sont plus nombreux que les scènes d’actions et, pourtant, je ne me suis pas ennuyée une seule fois ! La plume de R. L. Stevenson a su me faire vibrer, me transporter et ce avec à peine une centaine de pages.

Enfin, L’étrange cas du Dr Jeckyll et de M. Hyde est un livre qui fait réfléchir. Le message que l’auteur a essayé de faire passer à travers son ouvrage n’est pas nouveau. En effet, la notion de bien et de mal existe depuis la nuit des temps et on nous la rabâche sans cesse durant toute notre vie. Pourtant, Stevenson partage avec nous son point de vue sur le sujet de manière tellement originale que ce qui, souvent, est une leçon de moral ennuyeuse devient tout d’un coup très intéressant. Ce récit nous permet de nous forger une réelle opinion sur la question du bien et du mal, si celle-ci n’est pas encore très claire dans nos esprits.

En conclusion, L’étrange cas du Dr Jeckyll et de M. Hyde est un petit livre à lire absolument ! Vous ferez d’une pierre deux coups : vous lirez un classique et découvrirez un univers incroyable décrit par un auteur tout aussi fabuleux.


« Puisqu’il est Mr Hyde, je serais Mr Seek. »


– Coup de coeur –

1


Publicités

8 réflexions sur “Chronique | L’étrange cas du Dr Jeckyll de M. Hyde – Robert Louis Stevenson

Laissez votre avis ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s