Point lecture | Le commencement


4 livres
1 coup de cœur
2 très bonnes lectures
1 lecture agréable
1383 pages


premonitions-58539-250-400     51dgo7y4cyl-_sx301_bo1204203200_     21vuhzmmlul-_bo1204203200_     logo_92943


51dgo7y4cyl-_sx301_bo1204203200_

Comme un roman de Daniel Pennac :

Ce livre est vraiment surprenant ! C’est un essai paru en 1992, autant dire qu’il date un peu. Je l’ai lu dans le cadre de mon cours de français. J’avais le choix entre trois essais et, évidemment, j’ai choisi celui qui avait un lien avec la lecture.

Comme un roman a été un vrai coup de cœur. C’est le genre de livre que l’on peut lire et relire sans s’en lasser et avec lequel on apprendra toujours quelque chose.
Cet essai est différent de ceux que j’ai déjà pu lire jusqu’à maintenant. Dans celui-ci, l’auteur nous parle des différents lecteurs qu’il existe, des droits que nous avons et il nous donne aussi quelques conseils sur la manière de transmettre notre passion aux autres. Tout cela avec une touche d’humour à chaque page.
Dans cet essai, Daniel Pennac a vu juste ! Sa plume et son humour nous emportent. Ses observations ont fait écho en moi.


premonitions-58539-250-400

Prémonitions, l’intégrale de L. J. Smith

 Cette trilogie a été une lecture très agréable malgré quelques gros points noirs comme la naïveté des personnages et l’incapacité de l’auteure à exploiter leur grand potentiel, par exemple.
Les point positifs étaient, entre autres, le rythme et l’originalité du récit.

Je n’en dis pas plus pour ce livre, car j’en ai fait une chronique. Vous pouvez retrouver cette dernière ici, si cela vous intéresse.






logo_92943

Delirum, tome 3 : Requiem de Lauren Oliver :

Voici le dernier tome de la trilogie Delirium. Une saga en moins à terminer !

Cette trilogie m’a vraiment surprise de par son évolution. Dès le début, le concept de « la maladie de l’amour » m’a plu. Malheureusement, la plume de l’auteur, elle, ne m’a pas convaincue. Cependant, au fil des tomes l’écriture s’est fluidifiée et est devenue beaucoup plus agréable à lire.
La saga n’a fait que s’améliorer. Elle était pleine de rebondissements et d’intrigues jusqu’au bout.




21vuhzmmlul-_bo1204203200_ Le voleur de Jan Needle :

Le voleur est un roman jeunesse qui m’a bien plu. Certes l’histoire n’était pas très approfondie et les personnages principaux, des pré-adolescents, étaient assez enfantins et plutôt énervants. Mais le livre contenait quelques événements imprévisibles ce qui a été une bonne surprise. Et puis, j’ai adoré la plume de Jan Needle ! Elle est adaptée à de jeunes adolescents, mais n’est pas infantile. Tout le monde peut donc lire ce livre sans se dire que l’auteur n’a écrit que pour les plus jeunes. Grâce à cela, les lecteurs plus âgés ne se sentent pas exclu.

Publicités

Laissez votre avis ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s